Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de SARAH MARKUS
  • Le blog de SARAH MARKUS
  • : Vladimir Poutine est un homme d'envergure, grand visionnaire pour son pays et le seul chef d'état au monde à ne pas trembler devant les Etats-Unis.
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Archives

5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 15:50

Et allons-y gaiement... en Syrie aussi, il n'y a pas de problèmes. Les "taupes" étrangères se déguisent en "Syriens" et leurs snipers dégomment les Syriens pour faire croire que c'est l'armée de Bachar El Assad. Je ne dis pas que l'armée n'en tue pas, mais de sources officielles, il y a des snipers étrangers qui canardent la population pour faire croire que le régime syrien les tue.

 

 

Damas accuse Washington de financer le terrorisme

 

 

DAMAS, 5 novembre - RIA Novosti

 

Le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé samedi les Etats-Unis d'"ingérence flagrante" dans les affaires intérieures du pays et de "financement des groupes terroristes en Syrie" dans une déclaration dénonçant les propos émis vendredi par la porte-parole du département d'Etat américain Victoria Nuland.

 

Selon Damas, Mme Nuland a "conseillé aux terroristes de ne pas se rendre aux autorités syriennes" suite à l'appel à la reddition adressé vendredi par le ministère syrien de l'Intérieur aux opposants armés au régime de Bachar al-Assad.

 

Le gouvernement syrien exhorte la communauté internationale à "condamner cette politique qui viole les normes internationales et les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU portant sur le terrorisme et son financement".

 

D'après les Nations unies, les accrochages entre les manifestants et les forces de l'ordre ont fait plus de 3.000 morts en Syrie en huit mois. Damas fait état de plus de 1.500 victimes des deux côtés, dont plus de 1.100 policiers et militaires. Les opposants réclament la démission du président Bachar el-Assad. Cette revendication est soutenue par les Etats-Unis et l'Union européenne, qui ont décrété des sanctions économiques contre Damas.

 

Le 2 novembre, les autorités syriennes ont accepté le plan de sortie de crise mis au point par la Ligue arabe, qui prévoit plusieurs mesures destinées à "arrêter la violence dans le pays ainsi qu'à prévenir une ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie". Toutefois l'opposition a rejeté ce plan.

 

Sources : Ria Novosti

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans LIBAN
commenter cet article

commentaires