Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de SARAH MARKUS
  • Le blog de SARAH MARKUS
  • : Vladimir Poutine est un homme d'envergure, grand visionnaire pour son pays et le seul chef d'état au monde à ne pas trembler devant les Etats-Unis.
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Archives

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 00:15

Et heureusement que Poutine est là... sinon la Syrie finirait comme la Libye et Assad comme Kadhafi. N'en doutons pas. D'ailleurs, nous reprochons fortement à Vladimirovitch de ne pas avoir mis son veto pour la Libye. C'est une grave erreur. Car il connaît bien les "colonialistes" et leur façon de procéder. Aussi, espérons-nous fortement qu'il pèsera de tout son poids tant sur la Syrie que sur l'Iran. D'ailleurs, il n'y a qu'à voir les cris d'orfraie des sionistes pour voir de quoi il retourne. Ils reprochent à notre Cher Poutine de livrer des armes à Assad et de continuer à construire des centrales nucléaires en Iran. Il faudrait que tous les pays qui sont dans leur collimateur soient désarmés afin de mieux subir leur dévastation. Il est grand temps que la Russie, la Chine et l'Inde fassent bloc pour mettre un terme à la folie sionisto-franco-anglo-américaine.

 

 

 

 

Fillon et Poutine s'opposent sur la Syrie

 

 

 

La France appelle à l'action internationale, la Russie à la retenue.

 

 

«Ce que nous aimons avec la France, c'est qu'immédiatement, elle pense à tout et décide de tout. On peut toujours compter sur elle pour cela. Nous avons plutôt coutume de nous occuper en premier lieu de nos affaires.» C'est par cette pique que Vladimir Poutine a choisi vendredi de répondre aux vives inquiétudes de son homologue François Fillon sur la Syrie.

 

Le premier ministre français juge la répression «de plus en plus dramatique» et appelle la communauté internationale «à soutenir le plus largement possible» la résolution soumise par la France au Conseil de sécurité de l'ONU. Vladimir Poutine, au contraire, appelle «à la retenue et à la précaution», dans la crainte d'une issue «inconnue de tous».

 

Très en verve, le premier ministre russe a poursuivi en ces termes : «Nos positions se rapprochent incontestablement. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'il faut respecter les droits de l'homme, en Syrie, en France, en Europe, en Russie, où nous avons sans doute des problèmes, et aux États-Unis où, en ce moment même la police s'emploie à disperser les manifestants du mouvement Occupy Wall Street

Une cathédrale bâtie par Bouygues 

Il n'en fallait pas davantage pour plomber cette rencontre, organisée à l'occasion du 6e comité interministériel franco-russe, le principal organe de coopération bilatérale. Selon François Fillon, depuis 2010, année franco-russe, les résultats obtenus sont «exceptionnels» : vente de deux navires de type Mistral, investissement d'EDF dans le projet de gazoduc NordStream et, plus récemment, lancement réussi d'une fusée Soyouz de la base guyanaise de Kourou. Les deux pays vont d'ailleurs prolonger la lune de miel avec les «Saisons 2012 de la langue et de la littérature», qui seront inaugurées en janvier à Moscou.

 

Comme l'a rappelé Vladimir Poutine, les échanges économiques bilatéraux sont en hausse de 37 % sur les neuf premiers mois de 2011 : «Je pense que nous atteindrons un volume de 30 milliards d'euros d'ici à la fin de l'année.» Alstom Thermal Power a signé avec Rushydro un accord sur la modernisation de centrales à charbon dans l'Extrême-Orient russe. Le dossier Chtokman, du nom d'un des plus vastes gisements mondiaux de gaz naturel, situé en mer de Barents, reste en souffrance. Mais c'est Bouygues qui construira le «Centre culturel et spirituel russe», quai de l'Alma à Paris.

 

Sources Le Figaro

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans LIBAN
commenter cet article

commentaires