Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de SARAH MARKUS
  • Le blog de SARAH MARKUS
  • : Vladimir Poutine est un homme d'envergure, grand visionnaire pour son pays et le seul chef d'état au monde à ne pas trembler devant les Etats-Unis.
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 20:55

 

 

 

 

Le NPA relaie la propagande de l'OTAN contre la Syrie

 

 

Par Anthony Torres

 

 

Le NPA a publié une série d'articles au mois de janvier sur les évènements en Syrie, s'alignant directement sur la propagande des puissances impérialistes qui menacent de déclencher une guerre contre ce pays.

 

Les articles du NPA écrits par Gayath Naïssé accumulent mensonges et contre-vérités, démontrant l'intégration totale du NPA dans la machine propagandiste de l'impérialisme français (Voir France : La « gauche » petite-bourgeoise complote une intervention militaire en Syrie).

 

Dans son article intitulé « Dix mois de révolution en Syrie », Gayath Naïssé écrit : « La répression féroce de la dictature de la contestation pacifique et le traitement sauvage des prisonniers et des habitants des villes révoltées n'ont pas seulement pour objectif d'écraser le mouvement révolutionnaire mais aussi d'inciter les opposants à une contre vengeance armée ».

 

En fait, Naïssé sait pertinemment que la principale contestation qui existe actuellement contre Assad n'est ni « pacifique » ni « révolutionnaire », mais l'oeuvre de groupes armés soutenus par l'impérialisme.  L'OTAN appuie le Conseil national syrien et l'Armée syrienne libre, force basée en Turquie et qui opère dans différentes villes syriennes, pour déstabiliser le régime d'Assad. Dans sa lutte pour se soulever contre la bourgeoisie arabe et l'hégémonie impérialiste, le prolétariat en Syrie doit maintenant compter non seulement avec le régime d'Assad, mais aussi avec une « opposition » armée par l'OTAN et défendue par le NPA.

 

 Dans son désir d'aider la propagande de « l'opposition » syrienne, le NPA recycle sans vergogne les manipulations de la presse de droite et du Quai d'Orsay. Un autre article de Naïssé, paru le 22 janvier et intitulé  « Syrie: devant les observateurs le massacre continue », relaie les dénonciations du régime syrien par la presse bourgeoise. Il cite le cas d' « un journaliste français ayant été tué par une attaque d'origine 'inconnue', le 11 janvier » en Syrie.

 

En fait, déjà le soir du 20 janvier, Le Figaro avait révélé que le reporter Gilles Jacquier, tué le 11 janvier à Homs, était mort dans un bombardement de « l'opposition » syrienne. (Voir La classe politique française et la mort de Gilles Jacquier en Syrie) Les diplomates du Quai d'Orsay s'étaient entretenus avec la presse pour qu'elle évite dans les premiers jours d'évoquer l'hypothèse probable que Jacquier était mort durant un assaut de « l'opposition. » Cependant, deux jours avant la publication de l'article de Naïssé, la responsabilité de « l'opposition » dans la mort de Jacquier était confirmée.

 

Si Naïssé a décrit néanmoins les origines de l'attaque contre Jacquier comme étant « inconnues », c'est qu'il ne dédaignait pas de mal informer son lecteur pour l'inciter à une colère aveugle contre le régime syrien. Le but de la falsification par Naïssé est de laisser le lecteur politiquement à la merci de la propagande de la presse bourgeoise, qui tente de préparer l'opinion pour une intervention impérialiste en Syrie.

 

Bien que le NPA, pour l'instant, se dise contre une intervention militaire parce que celle-ci n'est pas encore ouvertement souhaitée par l'opposition syrienne,  il tente néanmoins de convaincre ses lecteurs de soutenir les opposants au régime syrien, et derrière eux, les manoeuvres de l'OTAN pour renverser Assad. Nul doute que le NPA se féliciterait du renversement d'Assad par l'OTAN, comme ce fut le cas  pour la Libye le 22 août lorsque le NPA déclarait « Kadhafi tombé, aux populations de décider ».

 

Ceci était un mensonge réactionnaire. En effet, la Libye et ses ressources pétrolières sont à présent aux mains de l'OTAN et d'un régime fantoche islamiste.

 

Tout comme en Libye, le NPA donne un vernis pseudo révolutionnaire à des forces de droite. Il parle des « masses révolutionnaires » et de la « grève générale » dans ces guerres, alors qu'il y a surtout des groupes armés menant des assauts ou bombardements en divers endroits.

 

Suite à la chute de Kadhafi en Libye sous les coups de rebelles appuyés par les frappes aériennes de l'OTAN, le NPA avait déclaré: «C'est une nouvelle vie qui s'ouvre pour le peuple libyen. La liberté, les droits démocratiques, l'utilisation des richesses dues aux ressources naturelles pour la satisfaction des besoins fondamentaux du peuple sont maintenant à l'ordre du jour ». Comme on le sait à présent, le NPA mentait lorsqu'il disait que les ressources iraient aux Libyens.

 

Cependant, le NPA n'est manifestement pas contre un renouvellement de cette expérience en Syrie, c'est à dire une autre guerre avec des conséquences catastrophiques pour la classe ouvrière syrienne et internationale.

En conclusion de l'article « Dix mois de révolution en Syrie », Naïssé parle des trois résolutions possibles de la crise politique en Syrie, à savoir la démission d'Assad suite à un changement au sein du régime, une guerre civile syrienne et enfin une intervention militaire.  Il poursuit en décrivant sa « certitude de la victoire des masses syriennes elles-mêmes et la chute de la dictature. Nous y croyons et mobilisons toutes nos forces pour faire triompher cet objectif ».

Il est important de signaler que Naïssé écarte de toute évidence la possibilité d'une révolution de la classe ouvrière syrienne contre Assad et contre l'impérialisme. Si Naïssé ne voit que trois possibilités évoquées par les diplomates impérialistes comme sorties possible de la crise syrienne, pourquoi évoque-t-il la « certitude de la victoire des masses » ? Il serait plus exact de dire que Naïssé ressent la « certitude » de la victoire de l'OTAN dans une confrontation armée avec la Syrie.

Naïssé mobilise en effet toutes ses forces pour mener une propagande pro-impérialiste tendant à faire triompher cet objectif.

Ce n'est que par l'intervention indépendante de la classe ouvrière syrienne, dirigée par un parti authentiquement révolutionnaire, que le renversement du régime d'Assad sera progressiste. Les justifications « humanitaires » avancées par l'impérialisme pour ses interventions militaires dans d'autres pays ne sont que des mensonges que le NPA relaie, en laissant de côté toutes les questions fondamentales de classe. De ce fait le NPA se positionne en tant qu'agent de l'impérialisme français.

 

A cet égard, certains détails de l'activité politique de Naïssé méritent d'être relevés. Il est dirigeant de l'organisation des droits de l'homme CDF en Syrie, une association membre du Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme (REMDH) établi lors du Processus de Barcelone, projet avant-coureur de l'actuelle Union de la Méditerranée voulue par l'impérialisme français. Selon son site web, le REMDH est financé par des fondations privées et divers ministères des Affaires étrangères des puissances européennes, dont la France.

 

En contribuant avec ses articles pro-impérialistes à la presse du NPA, Naïssé ne s'est aucunement écarté de sa carrière politique en tant que rouage subalterne de l'Etat.

 

Sources WSWS

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans SYRIE
commenter cet article

commentaires